; ONG ALDIPE
;
image

Digitalisation des OSC, quels impacts pour quelle efficacite

Omniprésent dans notre quotidien avec une croissance effrénée et une technologie aujourd??hui à la portée de tous, le digital occupe une place de choix aussi bien au plan personnel que professionnel. N??épargnant aucun secteur d??activité, son intégration devient un impératif nécessaire aux entreprises et organisations afin de ne pas se retrouver marginalisées dans un monde vivement attaché aux nouvelles avancées. Consciente de ces réalités, un atelier de formation a été organisé par l??ONG ALDIPE du 05 au 06 décembre 2023, dans le but de renforcer la capacité de son Conseil d??Administration et de son personnel sur les pratiques de la digitalisation. Cet atelier animé sur le thème « Digitalisation des OSC, quels impacts pour quelle efficacité ? », a eu lieu au siège de l??organisation sous la modération de Monsieur Gérard AMOUZOUVI, spécialiste en digitalisation et web développeur. La formation a été basée sur une approche interactive et pratique pour faciliter la compréhension des différents points qui y sont abordés aux participants.

A l??entame, le Directeur Exécutif de l??ONG ALDIPE a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les participants présents et les a remerciés pour avoir accepté de mettre leur disponibilité à l??actif de la formation. La parole a été ensuite laissée aux autres participants pour se présenter avant le lancement de la formation par le Président du Conseil d??Administration de l??ONG, Monsieur Constant GNAHA suivi par les mots du Directif Exécutif qui a expliqué à l??ensemble des participants, les quatre piliers de l??apprentissage d??une nouvelle chose que sont l??incompétence inconsciente, l??incompétence consciente, la compétence consciente et la compétence inconsciente. Il s??en est suivi la présentation des objectifs et des attentes de la formation aux participants accompagnée de la distribution d??une liste de six questions par le formateur à ces derniers afin de jauger leur niveau de compétence avant la formation et savoir quelle orientation leur donner. La suite de cette évaluation marque le début des enseignements par la définition et la conceptualisation de la digitalisation de façon générale et plus particulièrement de la digitalisation appliquée aux OSC. Les outils nécessaires à celle-ci sont les sites internet, les applications mobiles, les newsletters, et les landing pages dont l??importance a été démontrée par le formateur.
Après une pause de 1h30min prise à 13h, le retour des participants s??ouvre sur les raisons du statut important de la digitalisation pour une OSC comme l??ONG ALDIPE. Ces raisons s??articulent autour de trois grands axes à savoir : l??amélioration de la communication que ce soit en interne ou en externe de l??ONG, la structuration et l??efficacité accrue de l??ONG dans ses activités et la croissance de ses activités selon les explications de Monsieur Gérard. Pour celui-ci, une ONG étant un produit marketing, il est important pour l??ONG ALDIPE de :
- Redésigner son logo pour le rendre plus attractif,
- Disposer d??un site web compétitif,
- Disposer d??une application mobile modèle compatible à toutes les plateformes,
- Définir clairement son modèle mobilisation de ressource,
- Disposer d??un matériel audio-visuel à la pointe,
- Procéder à l??utilisation adéquate des réseaux sociaux,
- Procéder à la collecte des données et à leur gestion efficace,
- Avoir l??audace pour créer le buzz,
- Prendre des positions fortes (sur des faits d??actualité et des faits sociaux) tout en restant légale,
- Utiliser le storytelling pour émouvoir,
- Titiller les firmes dans son domaine.
Les recommandations ont été prises en compte par les membres du Conseil d??Administration et du personnel de l??organisation et il a été ensuite procédé à l??étude de cas de deux ONG que sont « Autre vie du Bénin » et « ONE ONG en Afrique du sud ». L??exposé du cas de Autre vie du Bénin, ONG ayant statut consultatif à l??Union Africaine (UA), a amené le formateur à un peu décrire les systèmes de communication et de positionnement utilisés par l??ONG pour son développement et sa visibilité. Le cas de l??ONG ONE en Afrique du sud ayant un siège à Genève a également montré selon les explications du formateur aux participants, l??importance de la digitalisation et de la géostratégie dans la réussite des OSC. Sur la demande des participants d??expliquer un peu le système de communication de l??ONG Autre vie, Monsieur Gérard fait comprendre que pour la réussite de la communication par l??organisation, il a été procédé la mise place d??une cellule de communication bien structurée composée de trois membres dont le Directeur Exécutif de l??ONG. Un cahier de charge est mis à la disposition de cette cellule suivant lequel elle organise et assure la communication avec des moyens efficaces alloués à la cause. A l??aide de bonnes images, de vidéos bien agencées et d??articles bien rédigés, la communication est activement faite sur les réseaux sociaux et à l??ORTB par la cellule de communication de l??ONG. La géostratégie, une autre politique à forte influence utilisée par de nombreuses organisations à succès a été enfin abordée pour montrer son importance dans la digitalisation pour la mobilisation des ressources par les OSC. Plusieurs cas d??organisations ont été diversement partagés par le formateur et il urge de savoir que « lorsqu??on parle de géostratégie, c??est la lutte pour l??influence entre les grandes puissances » selon les explications du Directeur Exécutif de l??ONG ALDIPE pour éclairer les propos du formateur. Les participants ont vivement manifesté leur intérêt pour cet atelier à travers diverses appréciations par lesquelles pour certains, plusieurs points abordés au cours de la formation sont nouveaux, et pour d??autres, cet atelier a été l??occasion d??approfondir ce qu??ils connaissent déjà. Pour le Président du Conseil d??Administration de l??ONG ALDIPE, toute entreprise ou organisation doit s??adapter à son environnement suivant son évolution, autrement elle risque de stagner et de disparaitre. Ayant donc chacun, bien apprécié l??atelier, cette journée de renforcement a pris fin sur la satisfaction de tous les participants.
La deuxième journée de la formation a été consacrée dans sa matinée au décorticage du paysage des réseaux sociaux à travers leurs avantages et inconvénients et l??importance du marketing vidéo auprès des entreprises pour le compte des OSC.
Figurant aujourd??hui parmi les canaux de communication les plus prisés, les réseaux sociaux doivent faire partie intégrante des stratégies de communication d??une organisation selon le formateur. Que ce soit pour une collecte de fonds ou attirer plus d??adhérents, les réseaux sociaux constituent un moyen efficace et indispensable à prendre en compte. Toutefois, l??usage réussi de ceux-ci pour un produit ou marque, nécessite un code à respecter et une réflexion à mener en amont pour communiquer sur le bon canal à la bonne audience avec les bons mots. Des centaines de réseaux sociaux existent et des plus populaires, figurent en tête de liste Facebook avec 2,9 milliards d??utilisateurs et Youtube 2,4 milliards accompagnés de Instagram, Whatsapp, Telegram, Tik tok et autres. Les avantages et les inconvénients des réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram, Youtube, LinkedIn, Twitter, Pinterest, Tiktok, Telegram constituant les supports publicitaires les plus en vogue en marketing, ont été distinctement abordés par le formateur selon les spécificités de chacun d??eux et les directives à suivre par les OSC dans leurs usages. La suite de l??atelier avant la pause a été dédiée au développement exemple à l??appui, de l??importance du marketing vidéo sur les canaux de communication en l??occurrence les réseaux sociaux si l??on souhaite motiver les clients à s??intéresser aux produits et aux achats. Il est à noter qu??à ce niveau, l??investissement dans de bons appareils comme les microphones de qualité sont indispensables pour la création de vidéos bien expressives exemptées de parasites. Des conseils pour une ligne éditoriale optimisée tels que la définition et l??adoption d??un ton, d??une fréquence, et d??une typologie de contenu et la veille ont été fournis par le formateur aux participants avec l??exemple de quelques pages à succès comme Greenpeace, Flè-woli, Tokpa-Topka, les Rumeurs d??Abidjan et autres.
Le retour de la pause a débouché sur la plateforme web et le community management. Un community manager est un concepteur et un créatif et « réussir à avoir un bon community manager, c??est réussir son système de communication » explique Monsieur AMOUZOUVI. Cela passe par la mise en place d??une stratégie et d??un système de communication. La stratégie de communication est un processus délimité en huit (08) étapes, lesquelles impliquent de définir les objectifs de sa stratégie de communication, d??identifier et de comprendre sa cible, de trouver son positionnement, de définir son style de communication, d??établir son budget, de choisir ses moyens de communication, de formuler le message à communiquer et d??élaborer un plan de communication. A ces actions, doivent être associées les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux pour une bonne communication qui nécessitent de se forger une bonne réputation, de faire preuve de réactivité, d??oser l??originalité, de rester informer sur les dernières tendances pour savoir comment s??améliorer, de faire de la publicité sur les réseaux sociaux sans négliger la communication interne. A ces pratiques s??ajoutent les sept (O7) C de la communication à savoir cible, communauté, créatif, cohérent, concret, concis et correction. L??exposé de la mise en place d??un système d??information par le formateur a fait suite à l??explication de ces sept C de la communication. Le système d??information (SI) constitue l??ensemble des ressources et des dispositifs permettant la collecte, le stockage, le traitement et la diffusion de l??information. Le SI permet à travers ses quatre fonctions qui se résument en ces tâches, d??améliorer la communication entre les différentes équipes

Atlantique Attogon, Maison HOUNDJAHOUE Aubin, Tél. 96 19 71 40 ,Agonlin : Covè, maison HOUNDJI Michel, Tél. 22-52-00-31, Agonlin : Covè, maison HOUNDJI Michel, Tél. 22-52-00-31 Mono-Couffo : Klouékanmè, maison Dassiga, Tél. 95 56 59 22